FANDOM


 
Ligne 55 : Ligne 55 :
   
 
==Références==
 
==Références==
{{RSI|url=https://robertsspaceindustries.com/comm-link/spectrum-dispatch/17339-Portfolio-Yorm|text=Porfolio:Yorm}}
+
{{RSI|url=comm-link/spectrum-dispatch/17339-Portfolio-Yorm|text=Porfolio:Yorm}}
   
 
{{Navbox Constructeur|YORM}}
 
{{Navbox Constructeur|YORM}}

Version actuelle en date du novembre 10, 2019 à 10:21

Gotlieb Yorm était l'un des meilleurs pilotes de course du circuit professionnel. Il était connu pour sa volonté de faire tout ce qui était en son pouvoir pour gagner quelques secondes de plus sur son chrono. Pendant un court instant, avant que la Commission de sécurité n'intervienne, il courrait nu, affirmant que les vêtements étaient un poids inutile. Une autre innovation de ce type qui a été considérablement plus réussie (et modeste) a été son insistance sur le fait que les boucliers utilisés sur son coureur étaient trop puissants. Il n'avait vraiment besoin que de pouvoir se défendre de quelques tirs, car après cela, il aurait soit manœuvré son navire hors de portée, soit il aurait perdu la course de toute façon. Détruisant à la main un bouclier existant, Yorm a assemblé un bouclier plus léger qui attirerait moins d'énergie et le protégerait juste assez pour pouvoir s'échapper. Bientôt, de nombreux autres coureurs ont essayé de mimer ses efforts et, lorsque Yorm a pris sa retraite, il a réussi à vendre son concept de bouclier modifié.

HistoireModifier

Peu de fabricants de composants ont une histoire plus colorée que Yorm. Nommé en l'honneur du célèbre pilote de course Gotlieb Yorm, la société apporta son concept de bouclier révolutionnaire aux masses en 2822 et le transforma avec succès en un empire de fabrication. Yorm reste aujourd'hui l'un des fabricants les plus connus de composants de qualité compétition dans l'UEE. Une partie au moins de cette renommée tient au fait qu'elle incarne la personnalité colorée, excentrique et étrange qui a rendu le pilote célèbre.

L'iconoclasteModifier

Personne ne sait où Gotlieb Yorm est né ou a grandi. Aussi surprenant que cela puisse paraître à notre époque, les biographes, les journalistes d'investigation et les fans fanatiques ont tous essayé de découvrir ses origines, mais ils ont échoué. Ce manque de preuves tangibles a conduit à la théorie populaire selon laquelle il aurait été élevé en tant que serviteur sous contrat dans un navire Banu souli. Pour beaucoup, cette théorie expliquerait ses compétences uniques, sa profonde compréhension de la conception des vaisseaux et son mépris total pour tout ce qui a précédé. Gotlieb a refusé de commenter son passé, préférant rappeler aux gens que "mon vaisseau n'a pas de rétroviseur, alors pourquoi le devrais-je?"

Gotlieb s'est d'abord fait connaître en 2796 sur le circuit de course souterrain de Baker. Pilotant un vieux Aurora, il a remporté sa première course de manière magistrale et a immédiatement attiré l'attention des amateurs de course pour son caractère excentrique et extraverti. Chaque fois qu'on lui demandait ce qu'il espérait atteindre, sa réponse restait toujours la même: remporter la Coupe Murray.

Adel Fansekar avait seulement besoin de regarder Gotlieb courir une fois pour savoir qu'il était la vraie affaire. Célèbre pour son talent et son énorme capital, Adel avait soutenu des équipes de course couronnées de succès pendant des décennies, mais aucun n'avait atteint l'objectif ultime de remporter la Coupe Murray. Gotlieb a refusé son offre initiale de financer une équipe de course, affirmant qu'il s'en sortait très bien tout seul. Son renvoi brutal a choqué Adel, convaincu que c'était une tactique de négociation et qui est revenu avec un paquet d'incitations encore plus large. Lorsque Gotlieb a rejeté la deuxième offre, Adel lui a demandé de façon très nette ce qu'il faudrait pour travailler avec lui. La réponse était simple: autonomie. Gotlieb aurait dit: «Je prendrai toujours ton argent, mais jamais ton conseil», et leur partenariat a été scellé.

Bien financé et maîtrisant parfaitement son équipe, Gotlieb s'est rapidement imposé comme un coureur qui ferait tout son possible pour gagner quelques secondes de son chrono. Les amateurs de course se sont émerveillés devant les modifications inhabituelles de son vaisseau et son talent pour des finitions spectaculaires. Pourtant, pendant des années, un championnat de la Coupe Murray est resté hors de portée.

La popularité de Gotlieb, cependant, a augmenté. Il est devenu un nom familier en 2814 quand il a commencé à courir complètement nu, affirmant que les vêtements n'étaient rien de plus qu'un poids inutile. La Commission de la sécurité n'a pas tardé à intervenir et a demandé à tous les coureurs de porter une combinaison de vol. À la recherche d'un autre avantage, Gotlieb se concentra sur le bouclier de son vaisseau, puisque sa plus forte course en Coupe Murray était le Blitz, qui permet le combat jusqu'au point où le vaisseau de l'adversaire est désactivé mais pas détruit. Après avoir perdu le titre 2816 de la Murray Cup Blitz en moins d'une seconde, il a notamment arraché tout ce qu'il jugeait inutile du générateur de bouclier. Quand son concepteur en chef a remarqué que le bouclier ne pouvait plus se défendre que de quelques coups, Gotlieb a répondu que tout ce qu'il fallait faire. S'il ne peut pas sortir de la cible en quelques coups, il perd la course de toute façon.

Gotlieb ignorait que cette décision révolutionnerait non seulement la course, mais aussi la réalisation de son rêve.

Moins c'est plusModifier

Avec son nouveau bouclier profilé, Gotlieb Yorm remporte finalement le 2817 Murray Cup Blitz. Pendant ce temps, Adel était à la fois extatique et observateur de la popularité du pilote. Elle a reconnu le désir d'autres coureurs et passionnés de vaisseaux d'adhérer à la philosophie de Gotlieb, «Moins c'est plus». Elle a approché Gotlieb à propos du marketing de masse de son bouclier. Il a accepté sous trois conditions. Premièrement, Adel fabrique elle-même le composant et ne le cède pas à une autre entreprise qui ne le ferait probablement pas justice. Deuxièmement, le bouclier n'arrive pas sur le marché avant cinq ans. Il conserverait donc son avantage concurrentiel et aurait la possibilité de développer de nouvelles conceptions pour son vaisseau. Enfin, il lui suffisait de lever un stylo pour signer l'accord, puis de s'asseoir pour percevoir les redevances.

Adel a de nouveau accepté les conditions de Gotlieb. Elle a ensuite affirmé que cette période de grâce de cinq ans était une bénédiction déguisée. Elle avait financé et dirigé plusieurs équipes de course, sans jamais s'intéresser à la fabrication de composants. Pendant des années, Adel a gardé ses projets silencieux tout en entreprenant de nombreuses recherches sur le secteur. Lentement, elle a demandé à des gestionnaires et à des consultants respectés d'exécuter sa vision et leur a fait signer une NDA qui est restée en vigueur jusqu'au lancement du produit.

La planification minutieuse d'Adel a conduit le premier bouclier de Yorm à quitter la chaîne de production un peu plus de quatre ans après son accord avec Gotlieb. Bien que le pilote ait insisté sur le fait qu'il ne souhaitait pas participer à la conception initiale du bouclier, elle souhaitait lui donner la chance de se faire une idée d'un produit qui porterait son nom.

À la surprise d'Adel, Gotlieb s'engagea dans le processus. Il a fait une poignée de suggestions précieuses basées sur son expérience, notamment en préconisant l'utilisation de matériaux plus coûteux, mais plus légers, pour le système de tuyauterie. Quand on lui demandait ce qu'il pensait des différents aspects de la composante, Gotlieb répondait toujours de la même manière quand il était finalement satisfait: dessiner un visage heureux géant. Adel a tellement aimé sa réponse qu'elle lui a demandé s'ils pouvaient l'utiliser. C'est depuis lors le logo emblématique de la société.

Ne vous inquiétez pasModifier

Les premiers générateurs de boucliers de Yorm sont devenus disponibles dans le commerce en 2822. Propulsé par le culte de la personnalité autour de Gotlieb et le fait que le bouclier était sa conception exacte et approuvée, la demande pour le bouclier était astronomique. De nombreuses autres sociétés ont peut-être été dépassées par un produit aussi populaire, mais la planification minutieuse d'Adel a voulu être prête. Les générateurs de boucliers Yorm quittaient les lignes de production depuis près de six mois et pouvaient être transportés partout où ils étaient nécessaires.

Au cours des décennies suivantes, Adel a soigneusement adapté Yorm à la fabrication d'une vaste gamme de composants de qualité supérieure. Bien que Gotlieb n'ait jamais conçu ni même consulté personnellement aucun de leurs produits ultérieurs, ils ont tous été conçus selon la philosophie «Moins c'est plus». Le travail acharné et la vision d'Adel ont transformé Yorm en une entreprise prospère, aujourd'hui.

Pourtant, le voyage n'a pas été sans erreurs. Pendant une brève période au début du 30e siècle, la société, sous la direction de Silvio Halbrook, tenta d'étendre sa portée au revêtement de coque, mais une série de mauvaises décisions de conception, de mauvaise gestion et de problèmes de fabrication faillirent faire couler la société. Après l'éviction de Silvio, Bao Ingram a pris les rênes et a redonné à Yorm ses racines, des composants de qualité compétition.

Yorm a retrouvé sa gloire précédente sous le contrôle de Bao. Il reste populaire aujourd'hui parmi les coureurs et ceux qui accordent la priorité à la performance. Ceux qui aiment la compagnie affirment que son logo représente parfaitement ce qu'ils ressentent lorsqu'ils volent avec des composants Yorm.

RéférencesModifier

Roberts Space Industries Porfolio:Yorm sur le site RSI

Yorm Yorm (YORM)
Vaisseaux
Equipement pour vaisseaux

Générateurs de boucliers BamotyFalcoHalturJaghteTargaTrenta
Armement pour vaisseaux
Véhicules
Equipement personnel
Armement personnel
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .