FANDOM


(Page créée avec « {{Infobox Organisation |titre = |image = |code = |espèce = Humain |création = 2792 |dissolution = |fondateur = Edward Kesamyn, Cl... »)

Version du novembre 10, 2019 à 10:17

Histoire

"Promouvoir la croissance"

Ce simple adage a été le mantra d'une entreprise qui est restée à la pointe de la technologie agricole pendant près de deux cents ans. C'est ce mantra qui a motivé toutes les activités de la société et a conduit leurs recherches de pointe. Bien que beaucoup connaissent Rayari pour ses multiples initiatives et associations caritatives engagées contre la faim, et en tant qu'administrateurs de Reza’s Landing arcology sur Vosca, peu de gens connaissent les origines de la société elle-même, en particulier le fait que ses fondateurs se sont rencontrés alors qu'ils travaillaient pour l'Imperator Messer XI.

De sombres origines

Nous étions en 2778. Ulysses Messer X était actuellement obsédé par ce qu'il espérait être son héritage: le stade Khanos sur Angeli. L'Imperator mettait progressivement en œuvre une «renaissance de l'architecture» à l'échelle de l'Empire, destinée à exalter l'humanité et sa lignée familiale pendant des millénaires. Quelque chose avait changé dans le public, cependant. Après des siècles d'oppression, les graines de la rébellion prenaient racine. Avec la mort d'Anthony Tanaka en 2757, la population commençait à se tirer contre les chaînes de son emprisonnement.

Pendant ce temps, Ulysses Messer était peut-être obsédé par ses bâtiments, mais il n'ignorait pas complètement le mécontentement grandissant du public. Bien qu'il ait fini par croire que l'achèvement du stade de Khanos inspirerait et unifierait la population, il n'était pas opposé à l'idée de jeter un ou deux os à la population pour la pacifier entre-temps.

L'Imperator a rédigé un défi dans tous les départements impériaux, à la recherche de projets publics entièrement destinés à renforcer le moral des troupes jusqu'à l'achèvement du stade. Les propositions sélectionnées recevraient un financement intégral à la condition qu'elles puissent être mises en œuvre rapidement et à moindre coût. Messer X ne se souciait pas de la provenance des idées, il les voulait juste rapidement.

Pendant ce temps, au fond d'un laboratoire de recherche sur Persei, Edward Kesamyn, Clara Douglas et Asif Reader s'étaient heurtés à un mur. Les trois jeunes scientifiques, tous fraîchement diplômés de l'UPARQ, avaient été embauchés par le département de l'Agriculture et avaient pour tâche de développer un nouveau composé de fermentation pouvant servir de conservateur. La spécialité d'Edward était la biochimie, Clara s'intéressait à la biotechnologie agricole et Asif était diplômé en génétique. Ils étaient dans le projet depuis six mois et n'avaient que peu de résultats à faire lorsque la proposition de l'Imperator est arrivée.

Les trois personnes ont initialement ignoré le concours, mais se sont retrouvés à réfléchir à des idées tout en prenant un verre une nuit au bar du quartier. La conversation devint de plus en plus intense au fur et à mesure qu'ils commandaient plus de tours; à la fin de la nuit, ils avaient une idée.

Clara avait grandi dans une famille très pauvre sur Hyperion. Son père avait toujours essayé de cultiver la propriété balayée par le vent en dehors de leur modeste maison dans l'espoir de produire sa propre nourriture. Et il avait toujours dit: «Il n'est pas nécessaire que ce soit quelque chose de spécial, c'est un légume de base que nous pouvons cuisiner.» Malheureusement, si le sol ne rejetait pas l'usine, les tempêtes de vent régulières du désert finiraient le travail.

Les trois hommes commencèrent à discuter de l'arbre Revenant (altrucia lacus) et de la manière dont il était capable de s'adapter rapidement aux régimes de vent et au sol sec de Hyperion. Inspiré par le vin qu'ils buvaient, Edward raconta l'ancienne peste du puceron du phylloxéra qui menaçait les vignobles de la Terre. Les entomologistes ont découvert qu'ils pourraient greffer un porte-greffe résistant au puceron au bas des vignes sensibles pour éviter le virus mortel. Ils se sont demandé si une solution similaire pourrait être utilisée pour sa famille sur Hyperion. En fait, trouver un moyen de greffer les racines des plantes indigènes sur des cultures communes pourrait offrir de nombreuses opportunités agricoles à l'Empire tout entier. Ils savaient que les grandes entreprises pourraient mettre en place ce type de procédure, mais pas les agriculteurs indépendants. Ils ont donc décidé de voir s'ils pourraient trouver un moyen simple et abordable de confier cette technologie au public.

Le bar se ferma et les trois retournèrent directement au laboratoire. Le mois suivant, ils ont passé chaque moment éveillé à examiner la faisabilité de l'idée et ont construit un argumentaire à soumettre au bureau de l'Imperator.

À leur grande surprise, ils étaient l'un des seize projets sélectionnés pour recevoir un financement. Les trois amis ont fait leurs adieux au projet de fermentation auquel ils étaient affectés et ont créé une nouvelle installation et une nouvelle équipe pour concrétiser leur idée.

Trois ans plus tard, l'Empire a pris un tournant. Linton Messer a incité un coup d'Etat contre son père la nuit de l'ouverture du stade de Khanos et a été nommé Messer XI. Le nouvel Imperator était beaucoup plus vicieux et mesquin que son père. Ainsi, de nombreux membres du gouvernement ont simplement essayé de garder la tête basse et de passer inaperçus. À cette fin, Edward, Clara et Asif espéraient qu'ils seraient autorisés à poursuivre tranquillement leurs travaux.

Lorsque la vie sensible a été découverte sur Garron II, leur projet a pris fin rapidement. Asif a été choisi pour rejoindre le Dr Michael Shiherlis et l'équipe chargée d'étudier la planète, grâce à son expertise en xénogénétique. Quand Edward essaya de protester respectueusement contre la dissolution de leur projet agricole, le bureau de l'Imperator suspendit leur financement. Edward a été envoyé dans une station de recherche sur Yar et Clara a été envoyée à Bremen où elle a fini par entrer dans le secteur privé pour travailler chez Terra Mills.

La séparation ne durera pas longtemps, car en 2792 une révolution est enfin arrivée.

Une nouvelle entreprise

À la suite du soulèvement, Asif décida que le moment était venu pour lui de partir pour le gouvernement. Il a contacté ses anciens collègues pour se reconnecter. Même s'ils n'avaient pas accès à leur projet original de l'UEE, leur expérience de collaboration avait été singulièrement unique, une dynamique qu'aucun d'entre eux n'avait connue dans leurs laboratoires depuis. Clara a quitté son poste à Terra Mills pour rejoindre l'équipe et Edward était impatient de sortir du rocher stérile auquel il était destiné. Ils ont formé Rayari en tant que groupe de réflexion agrochimique privé et se sont remis au travail. Les trois scientifiques ont rapidement constaté que, après avoir passé tant d'années à part et se développer en tant que scientifiques indépendants, ils se sont affrontés beaucoup plus souvent que dans leur jeunesse, mais leur désir d'innover était tout aussi fort. Le bon côté des choses, cependant, c'est qu'elles se sont affrontées d'une manière qu'elles n'avaient jamais vue auparavant, ce qui leur a ouvert la voie.

Adoptant le slogan «Promouvoir la croissance», l'équipe a voulu tout explorer. Aucun domaine de la science n'était interdit s'il pouvait conduire à une innovation qui pourrait aider l'humanité. Bien que nombre des employés initiaux aient cité l'environnement combatif entre les trois fondateurs, aucun ne pouvait nier l'atmosphère scientifique excitante qui leur permettait d'essayer et d'échouer.

Garron interviendrait encore une fois. Le Sénat a annoncé son intention de rétablir Garron II dans sa forme originale. Bien que l'équipe du Dr Shiherlis ait gardé des notes extrêmement détaillées, la dévastation planétaire provoquée par les terraformeurs allait être une tâche monumentale à inverser, elle a donc invité les scientifiques à mener la charge.

Asif a proposé de retourner à Garron II. Comme détaillé dans ses mémoires, même s'il n'était qu'un chercheur dans l'équipe du Dr Shiherlis, étant même associé de loin au massacre de Garron II, il le hantait. Il y voyait une occasion de réparer certains des dommages causés par l'humanité sur la planète.

Edward et Clara ont rapidement accepté, sachant qu'en se connectant, ils pourraient retrouver l'accès à leurs anciens fichiers de projet et éventuellement appliquer cette recherche à Garron II. En 2803, Rayari a été catapulté dans la conscience publique en dévoilant une gamme complète de plantes indigènes, soigneusement reconstituées à partir du code génétique de la planète d'origine, mais greffées sur une flore plus riche pouvant supporter les modifications de la composition du sol. L'expérience a été un succès et un effort concerté visant à réensemencer la planète a été lancé.

Promouvoir la croissance

Après leur succès à Garron, la société a commencé à obtenir des fonds pour examiner d'autres problèmes agricoles liés à l'Empire. Rayari s'est constitué pour gérer l'afflux de nouvelles opportunités. Ce qui était fascinant, c'est que, bien que les trois fondateurs soient restés membres du conseil d'administration, ils n'étaient pas disposés à abandonner la «recherche de première ligne», ils ont donc engagé un PDG pour gérer l'aspect administratif de la société.

Au cours des cinquante prochaines années, l'entreprise s'est progressivement développée. Bien qu'ils aient construit des laboratoires autour de l'Empire, leur engagement à explorer des entreprises scientifiques plus risquées a empêché la société de véritablement s'épanouir. Edward, Clara et Asif ne se sont jamais vus socialement et continuent de s'attaquer à leur travail pendant qu'ils étaient au bureau. Il s'agissait toujours de «travail». C'était «l'expérience Rayari», comme l'a dit un ancien employé. La société a suffisamment bien réussi à croître légèrement, mais ne prospère jamais.

À la mort de Clara en 2863, les derniers fondateurs étaient décédés et Michael Vicar, l'actuel PDG, avait décidé qu'il était temps de transformer la société pour accroître ses profits tout en réduisant ses dépenses inutiles. Les dispositions de la charte initiale de l'entreprise l'empêchaient de réduire les effectifs de leur département de recherche, mais Vicar était un homme d'affaires assez averti pour affecter davantage de fonds aux projets plus viables sur le plan commercial.

Aujourd'hui, Rayari Inc. a maintenu sa place à la pointe de la technologie et du développement agricoles. Malgré la direction plus commerciale prise par la société au cours des quatre-vingts dernières années, la vision originale d'Edward, Clara et Asif reste intacte, car les laboratoires Rayari sont disséminés dans tout l'univers, réalisant une grande variété d'expériences novatrices dans l'espace et sur les planètes, dans l'espoir de trouver la prochaine avancée qui propulse l'humanité plus loin dans le futur.

Références

Roberts Space Industries Portfolio: Rayari Inc. sur le site RSI

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .