FANDOM


 
Ligne 61 : Ligne 61 :
   
 
== Références ==
 
== Références ==
{{RSI|url=https://robertsspaceindustries.com/comm-link/spectrum-dispatch/15393-Galactic-Guide-Banshee-System|text=Guide galactique du système Banshee}}
+
{{RSI|url=comm-link/spectrum-dispatch/15393-Galactic-Guide-Banshee-System|text=Guide galactique du système Banshee}}
 
<references />
 
<references />
   

Version actuelle en date du novembre 10, 2019 à 10:25

L’histoire humaine est une histoire d’exploration et d’expansion, écrite par de courageux individus qui étaient prêts à prendre le large par-delà les mers inexplorées, ou pénétrer des points de saut inconnus, tous motivés par la curiosité de découvrir ce qui se trouve de l’autre côté de l’horizon. Ils ne se demandaient pas s’ils devaient aller là-bas, mais seulement s’ils pouvaient. Le Système Banshee est l’illustration même de la capacité humaine à surmonter les obstacles naturels. En son centre siège un pulsar, déversant suffisamment de radiations pour rendre les zones vertes des surfaces planétaires inhospitalières. Beaucoup d’activités banales, tel qu’effectuer une sortie extra-véhiculaire pour réaliser des réparations, peuvent y être mortelles. Pourtant l’humanité a trouvé un moyen de faire de ce système un domicile. Peut-être pas parce qu’elle le devait, mais juste parce qu’elle le pouvait.

Le pulsar de Banshee est une étoile à neutrons bleue-blanche à rotation rapide. Bien qu’il y ait beaucoup de pulsars dans l’univers, celui du système Banshee est le seul qui soit connecté à un point de saut. Ce fait a conduit les scientifiques à supposer qu’un point de saut proche d’un pulsar pourrait potentiellement conduire à son effondrement, et rompre le contact entre le système et le reste de l’univers. Cette peur a gagné la culture populaire, malgré la découverte d’un point de saut Banshee-Tamsa en 2943. Découverte qui a fait du système Banshee l’un des plus connectés dans l’UEE ; seul Terra et Hadrian sont actuellement reliés à davantage de systèmes. 

Cependant, danger et Système Banshee sont devenus synonyme depuis sa découverte en 2317. À l’époque, le Système Fora débordait de sous-traitants engagés dans la terraformation d’Hyperion. Menés par Adaliz Dayan, un certain nombre d’individus audacieux a décidé de passer son temps libre à explorer le système. Le groupe se surnommait l’Association Immram (AI) et l’exploration est devenue une manière répandue, pour les travailleurs, de profiter de leur temps libre entre les déplacements. Un jour, le scan de Dayan a relevé une mystérieuse poche de radiations au milieu de la zone. Elle a envoyé un rapport à ses confrères membres de l’AI pour enquêter sur l’anomalie. Avant que les autres n’arrivent, Dayan était partie.

Les membres de l’AI ont supposé que Dayan avait trouvé un nouveau point de saut, mais furent incapables de le localiser eux-mêmes. Comme elle ne réapparaissait pas, ils commencèrent à s’inquiéter et contactèrent le Gouvernement. Finalement, une unité d’éclaireurs militaires fut envoyée à ses coordonnées dans le but de commencer les recherches. Quand ils ont finalement découvert le point de saut, ce que l’on connait aujourd’hui sous le nom de Système Banshee et son pulsar déversant des radiations, attendaient de l’autre côté.

Malheureusement, Adaliz Dayan et son vaisseau n’ont jamais été retrouvés. Il est supposé qu’elle ait péri, probablement à cause du pulsar, et que son vaisseau continue de dériver à travers l’espace.Afin de rendre hommage à son sacrifice, Dayan a été créditée pour la découverte du système, et l’Association Immram a autorisé de la mentionner. Ils prirent la décision de donner au système le surnom dont Dayan avait hérité à l’époque où elle jouait au Sataball, à l’université, et ce dernier est officiellement devenu le système Banshee - un titre doublement approprié, puisque l’association utilisait les anciennes créatures de mythes pour prévenir le peuple de l’inhérent danger d’un système.

Se méfiant des dangers que le Système Banshee et son pulsar posait au public, le Gouvernement n’a pas annoncé sa découverte. Ils adoptèrent même un projet de loi visant à rendre l’entrée dans le système illégale aux vaisseaux non-autorisés. Les tensions furent à leur paroxysme au début du 26ème siècle, alors que la surpopulation sur Terre atteignait un niveau catastrophique. Un débat juridique a jailli afin de savoir si le gouvernement avait le droit de bannir des personnes d’un système. Beaucoup s’inquiétèrent qu’un futur gouvernement puisse abuser de ce pouvoir avec l’intention de cacher des terres de grande valeur et/ou des ressources minérales.

Cela a conduit au procès “Minto contre l’UPE”, procès qui a invalidé le pouvoir de bannissement permanent du Gouvernement. La décision a ouvert le Système Banshee à tous, et est aussi la raison pour laquelle l’UEE ne peut pas légalement empêcher le peuple de s’aventurer dans l’espace Vanduul.

Des membres curieux du secteur public, ainsi que de nombreux intérêts privés, pénétrèrent dans le système et virent sans tarder qu’ils n’avaient pas manqués grand-chose. Bien qu’il existât d’énormes dépôts de matériaux bruts sur Lorona (Banshee III), personne n’a réussi à déterminer comment les extraire prudemment. Jusqu’à ce que, comme de nombreuses fois dans l’histoire humaine, la guerre eu repoussé les limites technologiques.

Durant la Première Guerre Tevarin, l’UPARQ, basé sur Persei, a développé d’énormes bobines magnétiques afin de transformer les radiations solaires électromagnétiques en arme. Bien que le projet ait échoué, l’UPARQ a réalisé que les bobines pouvaient être idéales pour la collecte d’énergie dans le Système Banshee. Il n’a pas fallu longtemps pour que des foreuses autonomes, fonctionnant grâce à des panneaux reliés à ces bobines connectées, percent la surface de Lorona et permettent à l’Humanité d’avoir un lieu pour se cacher des effets du pulsar. Les zones d’atterrissage actuelles de Lorona sont bordées de ces emblématiques bobines, qui alimentent les vastes colonies ainsi que les opérations de minage sous la surface de la planète.

ALERTE AUX VOYAGEURS
Ravitaillez et effectuez un diagnostique système complet de votre vaisseau avant d’entrer dans le Système Banshee. Dû aux conditions extrêmement rudes et aux fluctuations du pulsar, les opérations de sauvetage et de réparation peuvent être extrêmement risquées.

Structure du système Modifier

Étoile Banshee
Planètes Banshee IBanshee IIBanshee IVLorona
Lunes
Stations spatiales
Stations de communication
Astéroïdes
Points de saut
Zones d’atterrissages Kesseli
Banshee I vignette Banshee II vignette Lorona vignette Banshee IV vignette
Banshee I Banshee II Lorona Banshee IV

Historique Modifier

  • Banshee est annoncée dès le début du développement avec peu d'informations à son sujet.
  • Un Clean-Shot[1] suppose la présence confirmée d'une première planète : Lorona.
  • 12/11/2013 : Un "Terra Gazette"[2] annonce un nouveau point de saut dans le système, vers celui de Tamsa.
  • 10/10/2015 : La StarMap ARK de CIG révèle trois nouvelles planètes, un nouveau point de saut, et confirme la présence de Lorona.
  • 22/06/2016 : Sortie du Guide Galactique sur Banshee.[3]

Références Modifier

Roberts Space Industries Guide galactique du système Banshee sur le site RSI

  1. Clean-Shot : Info-traffic #6. Sur StarCitizen.fr.
  2. Terra Gazette : Le DTN dévoile un nouveau système. Sur StarCitizen.fr.
  3. Guide Galactique : Système Banshee - starcitizen.fr
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .