FANDOM


Monde habité absolument magnifique, Arémis[1] est entourée d’anneaux contenant de nombreux satellites bergers. La biosphère de la planète, qui fut adaptée au confort humain durant le processus de terraformation, évolua naturellement pour atteindre une diversité florale et faunistique, qui prospère encore aujourd’hui.

Arémis fut la seconde planète colonisée du système Véga. Pour la plupart de ses « occupants », Véga II était le lieu de nombreuses bases militaires, ainsi qu’un endroit privilégié pour les permissions à terre. La planète abrite d’importantes bases des quatre branches, y compris l’une des plus anciennes installations de l’armée, le camp Manheim (Général Chester.C). Mais cette dynamique a changé depuis quelques années. Arémis a particulièrement bénéficié du récent afflux démographique, déclenchant dans plusieurs petites villes une croissance et un développement des terres agricoles.

L’afflux de population a revigoré le système qui avait été surnommé par le New United : une « planète à regarder ». La ville New Corvo est actuellement la ville la plus importante de la planète, mais aussi le point central de tous les échanges commerciaux avec l’extérieur, ainsi que le pôle des Sciences culinaires au sein de l’UEE. De nombreux économistes spéculent, projetant que Véga II surpassera sa planète sœur Sélène dans les prochaines années, et la dépassera bientôt en stature, étant donné le poids de son expansion. Le Conseil local des gouverneurs se démène également avec hargne pour obtenir reconnaissance auprès du Sénat. Il a même pris des mesures pour se procurer des mercenaires indépendants afin de soutenir et renforcer la police locale et les milices, dans le but de diminuer le taux de criminalité.

Références

  1. Guide Galactique : Le système Véga. Sur StarCitizen.fr
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .